Contactez-nous!

Remplissez ce formulaire en prenant soin de nous indiquer comment nous pouvons vous aider ainsi que le meilleur moyen et moment de vous joindre.

Nous vous contacterons aussi rapidement que possible.

© 2019  Association pour la préparation affective à la naissance. Tous droit réservés.

Préparation affective à la naissance

Contrairement à ce qu’on a pu penser, le bébé in utero est très intéressé par ce qui se passe autour de lui. Il utilise déjà ses organes de sens (toucher, ouïe, goût) pour découvrir le monde.

En préparation affective à la naissance, les parents apprennent à rentrer en contact avec leur bébé par le toucher et la voix et à se familiariser avec ses réponses. Ils apprennent ainsi à se découvrir tous les trois et à s’apprécier.

L’objectif des parents est de faire sentir à leur tout petit qu’il est déjà une personne pour eux et qu’il est attendu avec amour et respect. Le bébé développe dès lors un profond sentiment de sécurité intérieure. Cette démarche favorise un attachement et un investissement précoce des deux parents. Elle aide le futur père à s’impliquer de façon très concrète dès le départ.

De 3 à 6 séances de jeux avec le bébé sont proposées à partir de la 12e semaine de grossesse (3 mois). Ces rencontres se font en couple et en individuel.

Liste des praticiennes

Louise Lettre - Haute-Ville et La Malbaie

Julie Pépin - Baie St-Paul & Sillery

Claudette Nantel - Gatineau - Hull

Cécile Normandin - Montérégie - Farnham

Annie Bhérer-Racine - Montréal - Rosemont

Annie-Ève Gratton - Plateau Mont-Royal

Carole Beylier - Montréal - Ville Marie

Sylviane Joubert - Montréal - Côte des Neiges

Josée Lussier - Montréal Ahunstsic

Florence Vinit - Montréal - Plateau Mont-Royal

Aurélie Laly - Montréal - Villeray

Céline Lainesse - Montréal - Verdun

Domitille Dervaux - Montréal - Villeray - Laurentites

Lucie Paré - Québec - Charlesbourg

Nancy Andrews - Estrie - Sherbrooke

Nathalie Gratton - Lanaudière

Katia Petitclerc - Centre-du-Québec

Geneviève Lacroix-Bisson -  Ahunstsic

 
 

Préparation à l'accouchement

L’accouchement est avant tout un événement naturel et affectif. C’est la naissance d’un bébé et d’une famille. Père, mère et bébé forment un trio de tendresse qui se prépare affectivement, psychologiquement et physiquement au grand jour de la naissance.

Le bébé doit trouver son chemin vers la sortie avec courage. Ses deux parents apprennent comment le guider et faciliter sa progression. Mais surtout ils vont être attentifs à le sécuriser au maximum pendant « son travail de naissance ».

Le père apprend aussi à épauler sa femme pour qu’elle puisse déployer ses capacités à mettre son bébé au monde en confiance et en bonne collaboration avec les soignants.

De 3 à 6 séances de préparation à l’accouchement sont proposées à partir du 5e mois de grossesse.

Liste des praticiennes

Louise Lettre - Haute-Ville et La Malbaie

Julie Pépin - Baie St-Paul & Sillery

Claudette Nantel - Gatineau - Hull

Cécile Normandin - Montérégie - Farnham

Annie Bhérer-Racine - Montréal - Rosemont

Annie-Ève Gratton - Plateau Mont-Royal

Carole Beylier - Montréal - Ville Marie

Sylviane Joubert - Montréal - Côte des Neiges

Josée Lussier - Ahunstsic

Florence Vinit - Montréal - Plateau Mont-Royal

Aurélie Laly - Montréal -Villeray

Céline Lainesse - Montréal - Verdun

Domitille Dervaux - Montréal - Villeray - Laurentites
Lucie Paré - Québec - Charlesbourg

Nancy Andrews - Estrie - Sherbrooke

Nathalie Gratton - Lanaudière

Katia Petitclerc - Centre-du-Québec

Geneviève Lacroix-Bisson -  Ahunstsic

Accompagnement affectif du bébé par le jeu

Le bébé est curieux de tout après sa naissance. Il ressent cependant des frustrations à cause des limites de son corps. Il doit d’abord apprivoiser la pesanteur, puis maîtriser les mouvements de coordination nécessaires pour explorer son corps, les objets qui l’entourent, puis son espace.

Après la naissance, nous proposons aux parents d’accompagner le bébé à travers des jeux psychomoteurs qu’il peut reproduire à son rythme, quand il est prêt.

Que ce soit dans la façon de l’habiller, de le porter, de le bercer ou que ce soit dans l’aide à développer la maîtrise de ses mouvements, ce qui est encouragé c’est la prise de conscience de son sentiment de compétence.

L’objectif reste toujours de continuer à développer son sentiment de sécurité. C’est pourquoi ces rencontres se font dans le respect et l’écoute du bébé, hors de toute attente de performance.

6 à 12 séances sont ainsi possibles au cours de sa première année, à son rythme et à celui de ses parents. Elles se font en individuel ou en petits groupes.

Liste des praticiennes

Louise Lettre - Haute-Ville et La Malbaie

Julie Pépin - Baie St-Paul & Sillery

Claudette Nantel - Gatineau - Hull

Cécile Normandin - Montérégie - Farnham

Annie Bhérer-Racine - Montréal - Rosemont

Sylviane Joubert - Montréal - Côte des Neiges

Josée Lussier - Montréal - Ahunstsic

Florence Vinit - Montréal - Plateau Mont-Royal

Céline Lainesse - Montréal - Verdun

Domitille Dervaux - Montréal - Villeray - Laurentites

Lucie Paré - Québec - Charlesbourg

Nancy Andrews - Estrie - Sherbrooke

Nathalie Gratton - Lanaudière

Katia Petitclerc - Centre-du-Québec

Geneviève Lacroix-Bisson - Ahunstsic

 

Revécu émotionnel de la naissance

C’est quoi ?

Le Revécu Émotionnel de la Naissance permet à la personne de contacter et d’exprimer l’univers émotif de sa naissance. En revivant ce moment, elle se donne la possibilité de recontacter les émotions et les sentiments qui se sont inscrits alors en elle et qui viennent teinter sa façon d'être et d'interagir dans son quotidien, et ce, tout au long de son existence.

Pour qui?

Le Revécu Émotionnel de Naissance est particulièrement profitable pour les bébés et les enfants qui sont encore très proches de leur expérience de naissance et qui ne demandent qu’à avoir l’opportunité d’exprimer leur vécu émotionnel. Cette expression permet la libération des émotions et évite qu’elles ne se «cristallisent» en symptômes ou en difficultés de comportement. Ce travail est d’autant plus guérissant que les parents sont alors totalement disponibles pour écouter leur enfant, l’accompagner et l’accueillir avec empathie. Dans bien des cas, cela leur permet aussi de réparer une expérience difficile et de la compléter de façon positive.

En pratique :

Les bébés ne maîtrisant pas le langage verbal, le rôle de la praticienne en Revécu Émotionnel de la Naissance est de mettre des mots sur les mimiques, gestuelles et émotions exprimées par le bébé. Elle donne ainsi l’occasion au bébé de se dégager des tensions causées par les émotions figées dans son corps.

Origine de l’approche :

Brigitte Dohmen, Christiane Mispelaere et Dominique Porret (pour les bébés), Monique Sommers et Marie-Françoise Louche (pour les enfants) sont à l’origine de l’approche du Revécu émotionnel de la naissance. Elles ont été inspirées par le travail de refacilitation de naissance de William Emerson.

Deux à quatre rencontres sont proposées au bébé
et à ses parents. Des jeux à poursuivre à la maison
sont également suggérés.

Liste des praticiennes

Louise Lettre - Haute-Ville et La Malbaie

Cécile Normandin - Montérégie - Farnham

Annie Bhérer-Racine - Montréal - Rosemont

Céline Lainesse - Montréal - Verdun

Lucie Paré - Québec - Charlesbourg

Nancy Andrews - Estrie - Sherbrooke

 
 

Le chant prénatal

C'est quoi?

Le chant prénatal (en fait : pré et post-natal) a été développé au Québec, au début des années 2000, par Chantal Verdière, sage-femme française. Il est basé sur les travaux en psychophonie de Marie-Louise Aucher (1908-1994) qui a consacré sa vie à explorer l’impact du son et des chants sur le corps, le mental, le psychique et le spirituel.

Cette approche utilise de façon spécifique et consciente la voix (vocalises et chants), les rythmes et les bercements tout au long de la grossesse, de l’accouchement et en postnatal.

Pour qui?

Si le chant prénatal peut se faire en individuel avec une femme enceinte ou en post-natal, seule ou en couple, il se pratique généralement en groupe. Un groupe idéal comprend des femmes enceintes, seules ou avec le père, à toutes les étapes de la grossesse et des mères ou des couples avec leur bébé en postnatal jusqu’à environ 6 mois.

Les ateliers hebdomadaires durent environ 90 minutes. Selon les praticiennes, le groupe est ouvert ou bien il faut s’inscrire à des séries d’une dizaine d’ateliers.

Avantages pour la grossesse

Le fait de chanter induit des vibrations dans le corps ce qui favorise une meilleure circulation sanguine, une meilleure oxygénation, peut diminuer les tensions et apporter de la détente ou de l’énergie selon les besoins. Le son induit la même expérience chez le bébé. Le bébé est ainsi littéralement « massé par le son».

En fait, le corps humain vibre sur quatre octaves. La femme se vibre et vibre les gens alentour de la tête à la taille. L’ homme, se vibre et vibre les gens alentour de la taille jusqu’aux pieds. Le bébé in utero ainsi exposé aux voix d’homme et de femme se trouve vibré de la tête aux pieds, ce qui nourrit son système neurologique, squelettique, musculaire tout en étant relié sur le plan lien affectif avec ses parents.

Chanter ou faire des sons permet à la mère de développer une meilleure conscience de soi en habitant les différentes parties de son corps, ce qui concourt à nourrir la confiance en soi et l’estime de soi. Elle développe une écoute plus attentive des différentes réactions de son bébé ce qui renforce son lien d’attachement. Les sons émis par la femme enceinte pendant l’échographie en amenuisent les effets indésirables chez le bébé, sans nuire à l’examen.

Le chant représente une véritable mise en forme physique et psychologique. À la longue, par la répétition, la musculature se développe et la respiration devient de plus en plus ample. Tout travail fait au niveau des mâchoires et du diaphragme a sa résonance sur le périnée. Chanter, faire des sons devient donc une façon d’assouplir ou de tonifier le périnée.

Le chant prénatal permet au couple d’optimiser le lien affectif avec leur enfant et constitue une façon agréable et efficace de se préparer à l’accueillir.

Avantages pour l'accouchement

Pendant l’accouchement, certains sons facilitent la dilation, modifient la perception de la douleur et soutiennent la poussée naturelle. Le père, avec sa voix grave, est le mieux placé pour soutenir et guider sa partenaire pendant l’effort du travail. Sa présence, vocale et affective, soutient mère et bébé.

Avantage pour le post-natal

En post-natal, les sons et le chant aident la mère à retrouver son intégrité corporelle et psychique.

Le chant permet au couple de continuer à accompagner dans l’affectif leur bébé tant dans ses joies que dans ses moments plus difficiles. Le bébé reconnaît non seulement les voix de sa mère et de son père, mais il reconnaît aussi les sons et chansons faits pendant la grossesse. Ce répertoire devient donc très utile pour calmer le bébé et continuer la relation entamée pendant la grossesse. Pour eux-mêmes les sons et le chant leur permettent de se détendre ou , selon leurs besoins, de se redonner de l’énergie.

Il ne faut pas oublier que les sons et le chant représentent pour les parents une véritable mise en forme physique et psychologique. Ils travaillent entre autres les abdominaux et le périnée, la conscience de soi et l’harmonie tant sur les plans physique, mental, psychologique que spirituel.

Le chant prénatal se poursuit autant pendant la grossesse qu'en postnatal avec bébé ou même en famille. Vous pouvez commencer dès que vous en avez envie!

Praticiennes voir naissanceaffective.com et chantprenatal.free.fr

ATELIERS DE GROUPE

À Québec, appelez au 418-682-6783

Dans Charlevoix, appelez au 418-452-3525

$10.00 par personne /atelier, 15.00 par couple/atelier.

 

FORMATION POUR DEVENIR PRATICIENNE

La formation implique une formation en psychophonie de 5 jours, suivie quelques semaines ou quelques mois plus tard de la formation en chant prénatal sur 6 jours. (chantprenatal.free.fr)

Liste des praticiennes

Louise Lettre - Haute-Ville et La Malbaie